openMairie.org | Démonstration | Documentation | Forum
Vous êtes ici : Accueil Actualités Des SIG open source par et pour les collectivités

Des SIG open source par et pour les collectivités

— Mots-clés associés :

Dans la gazette des communes l article du 10 janvier 2011 met en avant openMairie et la géolocalisation : "Point commun de ces outils : ils prennent en compte un besoin de géolocalisation et de cartographie pour conduire une analyse reliée au territoire".

Des SIG open source par et pour les collectivités

la gazette des communes

" Géolocalisation. OpenMairie recouvre des modules tels que « organisation des élections », « administration des inscriptions scolaires », « attribution des concessions dans les cime tières », « gestion du parc informatique et téléphonique », « tenue de main courante par la police muni cipale »… Point commun de ces outils : ils prennent en compte un besoin de géolocalisation et de cartographie pour conduire une analyse reliée au territoire.D’autres logiciels touchent plus directement à l’urbanisme : OpenCadastre, OpenFoncier et OpenAssainissement "  ...  " En 2010, l’Adullact a constitué un groupe de travail consacré aux SIG, dont les premiers objectifs sont de créer une version PostgreSQL/PostGIS d’OpenFoncier et d’interfacer OpenCimetière avec l’outil Veramap Pro de la société Veremes".

 Cet article souligne l'importance de l'investissement de l'équipe d'openMairie dans les SIG openSource

Le modèle de développement des SIG passe par la nécessité de décloisonner l'accès aux données et la necessité de rendre les SIG INTEROPERABLES. 

Les données et les fonctionnalités ne seront plus centralisées sur une seule machine. La mise en place de ces serveurs inter opérables doit se faire dans les normes définies par l'open Geospatial consortium (OGC) qui sont le wms , wfs et wps.

C'est ainsi que l'IGN (Institut National géographique) propose gratuitement aux collectivités depuis le 1er Janvier 2011, (dans le cadre du référentiel grande echelle) un système numérique intégré de description du territoire national et de l'occupation du sol composé  :

- d'une base de données ORTHO : Photographie aérienne

- d'une base de données TOPO : composante topographique

- d'une base de données ADRESSE : localisations postales

-  d'une base de données PARCELLAIRE  : cadastre géoréférencé.

 openMairie se propose d'intégrer à terme toutes ses applications dans un environnement "postgresql - postgis"  pour stocker les géométries métiers. Les cartes sont réalisées en projettant les données métier sur les fonds de carte mis à disposition avec une préfence bien sur pour notre agence nationale, IGN et le fournisseur de carte libre : openStreetMap.

 

Article de la gazette des communes du 10 Janvier 2011  (au format PDF)

Un autre article de 2009 sur les SIG et les collectivités territoriales  (Christophe BREDEL)


Actions sur le document